MAIGRISSEZ DU VENTRE

Votre pack de 4 vidéos entièrement offert "Objectif Ventre Plat"


 

Que vous soyez mince ou bien en chair, musclé(e) ou frêle, la question comment maigrir du ventre reste tout aussi présente.
En effet, être mince n’est ni nécessaire, ni suffisant pour avoir un joli ventre. L’image que l’on a de notre corps est, quoique puissent en dire les opposants au culte de l’apparence, importante pour chacun.
C’est ce qui nous représente, ce qu’autrui voit de nous au premier abord, et il est naturel de souhaiter que notre image soit en accord avec qui nous sommes.
Se sentir bien passe d’abord par s’apprécier et s’accepter, ce qui est indissociable de la manière dont on se voit.
Les codes d’esthétique, en plus d’une question de bien-être, prônent une silhouette équilibrée, qu’elle soit ou non généreuse en formes. Aussi, cette question, plus présente au moment des bonnes résolutions de nouvelle année ou encore à l’approche de l’été, revient-elle souvent :

Comment maigrir du ventre ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Comment Maigrir du Ventre ? :

=> La Méthode Naturelle pour des Résultats durables, sans risques <=

Moins de centimètres et plus de fermeté

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Maigrir du ventre...

Il faut tout d’abord rappeler l’importance de ne pas se focaliser sur la silhouette et le ventre plat de mannequins, dont le métier est par essence l’image (une image de plus créée de toute pièce), et qui, en plus d’avoir un matériel génétique initial qui a joué en leur faveur, ont un suivi nutritionnel constant. De plus, leur alimentation s’en trouve parfois si surveillée, que cette obsession peut causer des dégâts irréparables lorsqu’elle aboutit à développer des troubles du comportement alimentaire, telle que l’anorexie mentale. Votre vision doit se baser sur votre ressenti et votre physionomie.

Conseils d’exercices et activité physique, de mode de vie et d’équilibre alimentaire… Parce qu’ils sont indissociables !

Comprendre comment maigrir du ventre, c’est d’abord comprendre comment, avec des conseils simples, à appliquer régulièrement, il est possible d’avoir, d’entretenir ou de retrouver naturellement un ventre plus plat, plus plaisant.

Il n’existe pas de conseils nutritionnels uniques, d’aliment miracle ou de recettes de grand-mères pour maigrir spécifiquement du ventre sans autre effort.
Cependant, des conseils généraux sur l’équilibre alimentaire, associés à de l’activité physique, une bonne posture (et éventuellement des massages amincissants) peuvent être adaptés et efficaces pour avoir un ventre plus plat.
Dans un mode de vie sain, l’équilibre alimentaire et l’activité physique sont capitaux et indissociables pour avoir être en forme et avoir un poids et une silhouette qui nous conviennent.
Pour ceux qui veulent savoir comment maigrir du ventre (et d’ailleurs) il est conseillé par les organismes de santé (comme détaillé dans le « Programme national nutrition-santé » PNNS) de manger équilibré et varié (la variété étant également très importante pour la satisfaction du repas et la satiété, mais aussi l’apport des nutriments nécessaires à notre bonne santé).

Une alimentation « équilibrée », selon les études menées en occident, comprend en moyenne sur la journée 3 repas (plus ou moins une collation en plus si nécessaire, à ne pas confondre avec le grignotage).
Ne manger qu’un seul repas, ou avoir une prise alimentaire continue et déstructurée est physiologiquement moins adapté, moins profitable à notre corps.

Perdre la graisse du ventre

Les conseils d’alimentation généraux

Ceux fournis par le PNNS doivent être adaptés à chacun, suivant les habitudes, croyances et préférences alimentaires.
Ceux-ci, qui ne font pas office de règles strictes, mais bien de conseils basés sur les connaissances actuelles, sont les suivants :

  • Augmenter la consommation de fruits et légumes, sous toute forme (crus, cuits, frais, surgelés ou en conserve) pour une consommation d’au minimum cinq portions de fruits et légumes par jour (les compotes sont à préférer avec la mention SSA « sans sucres ajoutés »). Leur consommation favorise la satiété pour un apport énergétique peu élevé tout en contribuant à un bon apport en minéraux et micronutriments protecteurs (antioxydants : vitamine C, vitamine E, caroténoïdes, polyphénol, etc.).
  • Consommer des aliments sources de calcium (essentiellement les produits laitiers et, en complément, certains légumes, légumineuses, voire eaux minérales riches en calcium) en quantité suffisante pour atteindre les apports conseillés, soit l’équivalent de 3 produits laitiers par jour.
  • Limiter la consommation des graisses totales (lipides) particulièrement des « saturées », fournies par certains aliments qu’il est préférable de consommer avec modération (viennoiseries, pâtisseries, viande rouge, charcuteries, beurre, sauces, fromages, …), et préférer les graisses insaturées (huiles végétales : olive, noix, colza, …, poissons gras, fruits oléagineux).
  • Augmenter la consommation des féculents, aliments céréaliers (particulièrement les complets qui apportent des fibres d’intérêt pour le ralentissement de l’absorption des nutriments), pommes de terre, légumineuses (à associer avec les céréales pour avoir des protéines « complètes »), etc., à consommer à chaque repas.
  • Consommer de la viande, du poisson, des produits de la pêche ou des œufs, une à deux portions par jour (1 portion équivalent à 1/4 à 1/3 de l’assiette), en privilégiant les morceaux les moins gras pour les viandes, en favorisant la consommation de poissons (au moins 2 fois par semaine) en alternant poissons gras/maigres, et en limitant sa consommation d’oeufs (4-5/semaine ).
  • Limiter la consommation de sucre et d’aliments riches en sucre (sodas, confiseries, gâteaux, desserts sucrés, etc.), et de sel.
  • Limiter la consommation de boissons alcoolisées, ne pas dépasser au quotidien 2 verres de vin de 10 cl (équivalents à 2 demis de bière ou 6 cl d’alcool fort) pour les femmes et 3 pour les hommes. En effet, bien que, les bénéfices des antioxydants présents dans le vin rouge sont avérés, la consommation d’alcool, outre les risques d’addiction, apporte des calories « vides », n’ayant pas d’intérêt nutritionnel autre que de fournir des sucres, rapidement stockés sous forme de graisse.
  • Il est également conseillé de profiter (sans excès) des rayons solaires (rechargeant les réserves en vitamine D), de surveiller (pas trop souvent) son poids, et de s’hydrater (1,5L d’eau/jour). Suivre ces conseils permet un bon apport en fibres, minéraux et vitamines, de réduire le risque d’obésité, hypercholestérolémie et/ou hypertension, et de développer certaines maladies.

Des exemples « classiques » des 3 (ou 4) repas quotidiens :

  • Le petit-déjeuner. Il comprend une boisson pour s’hydrater, un fruit ou jus pour les vitamines, une source de glucides complexes (féculents, céréales non-raffinées, pain) pour l’apport d’énergie, qui sera diffusée sur du plus long terme que les sucres simples. De plus, le sucre, s’il est consommé le matin, est, du fait de la physiologie de notre corps et de ses cycles hormonaux, mal utilisé dans notre sang et rapidement stocké. La consommation d’un corps gras, comme du beurre (source de vitamine A,) des purées de fruits à coques, amandes, noix, etc. (riches en minéraux et en fibres), est adéquat car mieux assimilé et mis à profit par l’organisme le matin. A ceci s’ajoute une source de protéines, calcium et vitamine D (produit laitier ou substitut pour les intolérants) et/ou source protéique (jambon, oeuf, saumon, …) pour les adeptes des petits déjeuners salés à l’anglaise.
  • Le déjeuner. Il comprend des légumes (à varier, tant dans le type que dans la préparation), des féculents, une source de protéines, si possible peu d’ajout de graisse, et préférentiellement végétale (huile d’olive, colza, noix), qui contiennent des acides gras mono- et polyinsaturés, qui sont en trop faible proportion dans notre alimentation occidentale par rapport aux graisses saturées (contenues dans les graisses animales, graisses de palme et de coco), une source de calcium (produit laitier), un fruit (sous toute forme), de l’eau (seule boisson indispensable à la vie).
  • La collation. Celle-ci doit, si elle a lieu, être légère et équilibrée, avec une petite source de glucides complexes (telle qu’une tranche de pain), et/ou un fruit et/ou un produit laitier ou équivalent, et si possible se « soustraire » à une partie du repas du déjeuner ou du dîner. Après midi, il est déconseillé de manger gras, tandis que le sucré est moins déconseillé que le matin.
  • Le dîner. Il est préférable qu’il soit peu riche, notamment en graisses (les graisses végétales sont à préférer), qu’il contienne une source de féculents, une source protéique (si non consommée au déjeuner), de l’eau, des légumes (crus/cuits), un produit laitier, fruit ou dessert autre (selon composition de la collation) vous faisant plaisir. Les « aliments plaisirs » sont importants et ne posent pas de problème de compulsion dès lors que leur consommation est ponctuelle, agréable et contrôlée, et que l’on ne se « nourrit » pas de ceux-ci.

A ces conseils généraux pour l’organisation des repas s’ajoutent ceux de s’hydrater, manger lentement (ce qui améliore la digestion, l’assimilation et l’utilisation des nutriments), consommer du pain (source de glucides, équivalent féculents) sans excès, et à préférer complet.

comment avoir un ventre plat

Les conseils d’activité physique généraux

  • Il est conseillé par le PNNS d’augmenter globalement son activité physique dans la vie quotidienne pour atteindre au moins l’équivalent d’une demi-heure de marche rapide par jour (monter les escaliers, se rendre au travail, faire ses courses à pied, …). Les conseils d’activités et exercices pouvant aider à « maigrir du ventre » peuvent être de différents types.
  • Tout d’abord, pour ce qui est de l’élimination progressive de la graisse (à noter que la graisse abdominale, stockée en ce site, est difficile à éliminer), les exercices intenses, de force, sont à proscrire. Ils peuvent être douloureux, vont faire travailler ou « casser » les muscles, vous faire prendre en masse et ne vont pas puiser dans les graisses. Ceux qui le permettent sont les exercices de fonds. Ils comprennent, en plus de la marche conseillée de 30 minutes par jour, les exercices de type course à pieds de fond, vélo, etc. Un minimum de 20 à 30 minutes par session (sans chercher à faire une performance de vitesse) est nécessaire pour avoir un effet, à raison d’une à trois fois par semaine.
  • L’autre avantage de l’activité physique, est que, outre puiser progressivement dans les graisses, cela va entretenir votre forme et votre masse musculaire (sans vous faire prendre en masse). Ceci aura pour effet d’augmenter ce que l’on appelle votre métabolisme de base. Celui-ci est caractérisé par la consommation énergétique de votre corps lorsqu’il est au repos. Plus votre métabolisme de base est élevé, plus vos besoins énergétiques le seront. Ainsi, ne pas augmenter votre consommation énergétique, alors que les dépenses de base de votre métabolisme sont en hausse, aura entre autre pour effet d’amorcer une perte de poids, dont de graisse, progressive. Celle-ci sera d’avantage efficace, et physiologiquement moins traumatisante pour votre corps que ceux induits par une restriction alimentaire. L’élimination de graisse que l’on peut rechercher, est surtout valable si l’arrondi que vous cherchez à gommer de votre ventre est dû à un excès de graisse.
  • Outre ceci, le ventre peut tout aussi bien être arrondi et ressenti comme disgracieux, sans que la graisse soit en cause. En effet, la posture de votre corps est la majeure responsable de l’allure de votre silhouette. Elle est non seulement d’importance capitale pour votre allure, mais également et surtout pour votre santé.
  • Comment maigrir du ventre c’est avoir une bonne posture, c’est travailler constamment et sans douleur ses abdominaux, certains muscles du dos, qui permettent d’équilibrer la silhouette et de maintenir les viscères, ainsi que (pour les femmes) travailler le périnée. La posture naturelle du corps suit les courbures de la colonne vertébrale, mais les tendances vont vers des exagérations des courbures, avec un bassin basculant vers l’arrière, creusant le dos et faisant ainsi ressortir le ventre. Certaines personnes ont ainsi le bassin et les épaules en arrière, et une posture, de fait, très cambrée. Pour celles-ci l’important est de travailler la rétroversion du bassin afin de limiter la tension exercée par cette posture sur les vertèbres lombaires. D’autres n’ont pas le bassin projeté vers l’arrière, mais constatent tout de même un ventre un peu sorti/arrondi, et ont les épaules voutées. Il faut alors travailler à redresser la colonne vertébrale et les épaules, sans basculer dans une exagération de la courbure du dos et en maintenant une bonne rétroversion du bassin.
  • Les muscles à travailler en plus de la posture sont préférentiellement les abdominaux, muscles de ce qu’on appelle la « sangle abdominale ». Celle-ci est composée de trois types de muscles : le grand droit, les obliques et le transverse.
  • ceinture abdominale

  • Le travail du grand droit est plus commun et présente moins d’intérêt. Superficiel, le travailler le rendra visible/saillant (les « tablettes de chocolat »), mais n’apportera pas l’avantage de ceux situés en profondeur qui vont maintenir les viscères, aider à avoir une belle posture et apporter l’effet « ventre-plat ». Les obliques (« grands » sur les côtés, et « petits » plus bas vers la ceinture pelvienne) sont les muscles présents sur les côtés du ventre, et sont plus intéressants à travailler. Ils permettent d’affiner le ventre en tonifiant l’abdomen. Le transverse est le muscle situé le plus en profondeur, c’est celui qui est le plus important et le moins commun à renforcer. Situé sous le grand droit et les obliques, il est formé comme une ceinture qui suit le tour de l’abdomen. Axer les exercices sur ce muscle en particulier permet de soutenir les organes et la colonne vertébrale, et d’affiner progressivement la taille ainsi que d’aplatir le ventre, y compris sous le nombril.
  • Pour travailler sa posture, avec les muscles garants du placement de la colonne vertébrale et ce muscle transverse, il existe divers exercices ne nécessitant pas un abonnement en salle de musculation. Les personnes ayant tendance à être trop cambrées auront à « resserrer » les muscles de la sangle abdominale et travailler les fessiers en plus du dos pour rééquilibrer leur posture.
  • Un exemple d’exercice à pratiquer régulièrement est de se placer allongé sur un tapis de sol, face à celui-ci (comme pour un exercice de pompes), sur les coudes, genoux posés sur le sol. Il vous faut ensuite lever le bassin de sorte que tous vos segments soient alignés (épaules, bassin, genoux), en prenant garde de ne pas creuser le dos, et se maintenir dans cette position de gainage. Pour une meilleure efficacité de l’exercice, fiez-vous à vos sensations et vérifiez (visuellement, devant un miroir, ou par un tiers) votre placement. Il est important d’observer une légère rétroversion du bassin (mouvement de bascule de celui-ci vers l’intérieur), de contracter vos muscles (fessiers, dos et abdominaux), et regarder votre ventre afin de constater que les muscles que vous contractez ne le font pas ressortir, mais bien s’aplatir. Assurez-vous également que votre dos est bien plat et vos fessiers toniques. Maintenez la position 30 secondes. Vous pouvez effectuer deux ou trois séries de 30 secondes, entrecoupées d’une minute de récupération. Vérifiez et ayez constamment conscience de votre placement durant l’exercice. Vous pouvez également réaliser cet exercice genoux non-posés, sur les pointes de pieds, pour plus d’efficacité, si la première version est « trop simple » et ne fait pas suffisamment travailler vos muscles. Plus simplement, vous pouvez aussi, partout et à tout moment, travailler votre posture générale en portant votre attention sur cette rétroversion du bassin.

Exercice de gainage abdominal sur les genoux Exercice de gainage abdominal sur les pieds

Points clés

Vous avez peut-être l’impression que ces conseils généraux n’apportent pas de solution directe à la question de comment maigrir du ventre (à l’inverse d’une chirurgie, mais qui est une opération coûteuse et traumatisante pour le corps ainsi que sans garantie de durée dans le temps : si vous ne changez pas votre mode de vie, vous devrez recommencer).
Pour autant ces conseils font partie d’un tout, et le respect de l’ensemble de ces conseils (à adapter pour chacun suivant son mode de vie et son histoire) aura pour effet d’aplanir progressivement et durablement votre ventre.

La Méthode naturelle et à la portée de tous

Il est toujours bon de suivre une Méthode où l’on vous guide.
Tout simplement parce que nous n’avons pas que notre programme minceur à nous occuper dans la vie, de nombreux facteurs peuvent vous détourner de l’application de ces conseils…
Sauf si vous suivez pas à pas une Méthode qui a fait ses preuves.

Voici celle que je vous recommande pour vraiment savoir comment maigrir du ventre

La méthode naturelle pour mincir durablement…

Si, vous recherchez à avoir une meilleure santé, une beauté plus évidente, du dynamisme, l’admiration de votre conjoint(e) ou de vos pairs pour votre silhouette fine et élégante.
Et aussi vous voudriez pouvoir choisir vos vêtements dans des tailles que vous n’aurez pas honte d’assumer et en couleur plutôt qu’en noir ?

Si vous n’avez pas réussi à mincir durablement jusqu’ici, sachez que ce temps est révolu car c’est surtout par manque de connaissances sur votre métabolisme et surtout par manque de connaissances des processus mentaux qui vous permettent de conserver intacte votre motivation à vous nourrir sainement, en quantité adaptée sans jamais ressentir de fringale liée aux privations.

C’est pour permettre à tout le monde de réussir que Luc a conçu la méthode naturelle pour mincir qui va vous permettre de connaître et maîtriser le mécanisme de la perte de poids et surtout de stabilisation du poids.
Car c’est bien ce qui vous interesse vous aussi n’est-ce-pas ? Tant qu’à faire des efforts autant ne le faire qu’une fois.

Cette méthode est puissante et fonctionne sur la durée car elle se compose d’un manuel et surtout d’un CD avec différents audios de conditionnement de l’esprit réalisé pour vous. Vous aurez également accès aux 10 conditionnements essentiels à l’esprit afin de perdre du poids naturellement et durablement!

Mais je ne vous en dis pas plus, découvrez la fabuleuse méthode de Luc pour (enfin) obtenir la silhouette que VOUS souhaitez.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Perdre du Ventre et des Poignées d’Amour Rapidement !

Comment perdre le gras du ventre et des poignées d’amour rapidement?
Clique ici pour t’abonner ► http://bit.ly/1qAbjhL & rejoins la Team !
MyProtein : -10% (code : TIBO) ►Lien: http://bit.ly/TIBO_Myprotein

Mes t-shirt : ► http://bit.ly/1wXqeD7
Musique de fin : ► Uppermost – flashback

FACEBOOK : http://on.fb.me/1EcbKme
INSTAGRAM : @tiboinshape
TWITTER : http://bit.ly/1o88uUV
SNAPCHAT : tiboinshape

►Tee Shirt NoPain NoGain : 10% avec le code TIBO10
►►Link: http://nopainnogain.fr/store/

Les compléments alimentaires que j’utilise:

Impact whey protein gout choco (30g a 10h et après la muscu)
Soy protein isolate vanille (30g a 16h)
Mypre (pre workout) ( 2 scoops 30min av muscu)
Créatine monohydrate (5g après la muscu)
Omega 3,6,9 (1 gélule matin, midi, soir)
Glutamine (5g après la muscu)
AAKG (2g avant la muscu)
Acètyle L carnitine (2g avant muscu et 2g avant dormir)

Business contact : t.delapart@tbs-education.org