MAIGRISSEZ DU VENTRE

Votre pack de 4 vidéos entièrement offert "Objectif Ventre Plat"


 

La coelioscopie est une pratique d’intervention chirurgicale faisant partie des techniques d’endoscopie.
Elle est également appelée laparoscopie.
On l’utilise pour le diagnostic et pour les interventions abdominales notamment dans le cas de la chirurgie de l’obésité, mais aussi pour les opérations gynécologiques comme la ligaturation des trompes, les interventions digestives ainsi qu’en urologie.
Cette technique très pratique est développée à présent pour les interventions sur le thorax, et en orthopédie.

Les avantages de la coelioscopie

Les avantages de la coelioscopie sont imparables pour le patient.
En effet, cette technique permet d’éviter ce qu’on appelle les opérations à « ventre ouvert », et ça a de nombreux avantages:

  • Après une opération il est normal de ressentir des douleurs. Et bien grâce à la coelioscopie, elles sont amoindris et surtout le patient sera beaucoup plus soulagé par les anti-douleurs, du fait d’avoir subi une intervention « moins lourde » puisque il n’y a pas tout le processus de cicatrisation de l’ouverture de l’abdomen.
  • De ce même fait, il n’y a plus les risques d’éventration ou abcès d’une opération à ventre ouverte, et ces conséquences graves étaient beaucoup plus présentes qu’on ne le croit, notamment dans le cas de chirurgie de l’obésité.
  • On n’a l’impression que ce n’est pas le plus important, et pourtant l’esthétique nous préoccuperait tous dans ce cas, et bien la coelioscopie, ne laisse que d’infimes voire d’invisibles marques, bien différentes de la « ligne de couture » d’avant.
  • Le temps de récupération post-opératoire ainsi que le séjour en hospitalisation est également réduit puisque l’intervention est moins lourde et qu’il n’y a plus les mêmes risques de conséquences graves.

La coelioscopie a vraiment évité beaucoup de suites désagréables voire dangereuses aux patients subissant des interventions abdominales entre autres.

Coelioscopie technique pour chirurgie de l'obésité

Source de l'image: laparoscopicsurgeon.in

Son fonctionnement

Pour résumer, nous dirons que la coelioscopie démarre par une première incision permettant de faufiler une minuscule caméra qui affichera l’image voulue des organes concernés sur un écran, l’intervention est d’autant plus facilitée par cette vision en « zoom ».
Puis quelques autres incisions sont pratiquées, chacune d’elle ne mesure pas plus d’1 cm.
Dans le cas d’une opération de l’abdomen, du CO2 est injecté dans celui-ci, pour soulever la cavité afin que le chirurgien puisse pratiquer l’intervention dans de meilleures conditions. Ce gaz sera ensuite évacué après l’opération même s’il peut en rester le lendemain, s’évacuant rapidement.
Puis seront insérées ce qu’on appelle des trocarts qui permettent d’insérer les instruments chirurgicaux au cours de l’opération.

Il est évident que cette technique de la coelioscopie est préférable en tous points, mais il faut savoir que dans certains cas comme des anomalies dans l’anatomie du sujet ou des séquelles de précédentes interventions, le chirurgien préférera pratiquer une opération plus classique, pour les besoins du patient.

Il faut savoir également que cette pratique n’est pas commune, il faut une formation particulière et de l’expérience pour effectuer une intervention.
A présent, elle est de plus en plus pratiquée, la méthode s’est même affinée depuis la première intervention sur une vésicule en 1987.

Avez-vous déjà subi ce type d’intervention? Ou est ce programmé? Donnez-nous vos impressions, car il n’y a rien de mieux que le vécu pour se faire une idée, cela aidera beaucoup de personnes: